Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 27 avril 2016

Un Monde peut en cacher un autre

Grâce à des hommes honnêtes, intelligents et intelligibles, tel l'honorable militant tunisien Gilbert Naccache, une Monde_Diplomatic.jpgcertaine vérité finit par éclater au grand jour. Un texte de Naccache, publié par lui sur sa page facebook, (Voir lien en bas de cette note), met en pleine lumière les dessous du projet du Monde Diplomatique en langue arabe, ce qui m'a permis de bien comprendre une des péripéties de ma vie professionnelle.

Durant les années 80, et en tant que correspondant permanent en France pour l'hebdomadaire Al Moukif Al Arabi, paraissant à Chypre, je ne pouvais pas ne pas couvrir l'affaire de ce prestigieux quotidien Le Monde, qui vivait à l'époque des difficultés financières l'obligeant de vendre son immeuble de la rue des Italiens (19è), pour s'installer au 15 rue Falguière (15è). À cet effet, j'ai interviewé André Fontaine, alors directeur du quotidien; et à la fin de l'entretien et comme pour l'aider à renflouer son journal, j'ai eu l'idée de lui proposer un projet de publication du Monde en langue arabe soit en édition hebdomadaire, soit mensuelle (du Monde Diplomatique) soit trimestrielle. À la fois surpris et ravi à l'idée de lui proposer ce projet, il m'a demandé de lui fournir une conception plus détaillée; et c'est ce que j'ai fait au bout d'une petite étude de marché faite à mes frais.

Quelques semaines après, j'ai lu dans un journal arabe qu'une publication du Monde diplomatique en langue arabe vient de paraître suite à une initiative d'un certain Riadh Ben Fadhel, journaliste tunisien! (Sic)

À ma lettre que je n'ai pas tardé à lui envoyer pour m'expliquer ce revers, André Fontaine m'a envoyé la réponse  suivante:

« Cher Monsieur,

Pardon de répondre avec tant de retard à votre lettre du 18 mai, mais elle est arrivée dans une période d'agitation politique extrême et alors que je n'avais pas une minute devant moi.

Nous avons signé aujourd'hui même l'accord pour l'impression en arabe du "Monde diplomatique". Mais vous comprendrez que la publication d'un mensuel et celle d'un quotidien posent des problèmes de nature tout à fait différente, relativement faciles à résoudre dans le premier cas, infiniment moins dans le second.

Veuillez croire, cher Monsieur, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

André Fontaine »Let_Andre_Fontaine_le_Monde.jpg

(Voir ci-contre la lettre en image)

Dans ma conception, il n'a jamais été question d'une publication quotidienne de la version arabe. N'étant pas convaincu de sa réponse, mais conscient de l'embarras que cache sa missive, je lui ai demandé de vive voix au téléphone une réponse plus explicite. Et quand il m'a dit qu'il a, en effet, remis ma conception à son collègue Claude Julien, directeur du Monde diplomatique, en pensant que ce dernier allait me contacter, un doute m’a effleuré l’esprit de ce qui se tramait derrière. Mais grâce à Gilbert Naccache, que je salue vivement, et bien que j'aie tourné cette page illisible, je peux dire qu'à présent, les choses deviennent plus claires.

Le texte de Naccache dévoile, par ailleurs, le volet tunisien de cette affaire, où le micmac du régime de Ben Ali a fait que Claude Julien soit dompté et que Riadh Ben Fadhel n'en était que l'appât.

Merci Monsieur Naccache d'avoir éclairé ma lanterne.

Rafrafi

Ici le lien du texte de Gilbert Naccache sur sa page facebook:

https://www.facebook.com/notes/gilbert-naccache/en-marge-...

02:42 Publié dans actu, Primo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

dimanche, 04 février 2007

HEDIA

medium_hedia_venise.jpg
J'ai un profond respect des dates anniversaires ‎
Ces portes que le Temps dispose autour de nous‎
Pour ouvrir un instant nos cœurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous


Par ces mots que chante Yves Duteil, je commence cette note à l'intention de Hédia, ma compagne, ‎pour son énième anniversaire. Oui, énième, parce qu'un bon mari ne se ‎souvient jamais de l'âge de ‎sa femme, mais, toujours, de son anniversaire. Ce n'est pas ‎moi qui le dis mais le dramaturge et ‎poète Jacques Audiberti… Le seul poète qui avait eu le privilège d'épouser une antillaise dont le ‎prénom est composé de ‎trois prénoms à la fois : Élisabeth-Cécile-Amélie…Tandis que moi, j'ai eu la ‎chance de ‎me lier à une personne qui est à la fois : femme, épouse et amie… et qui s'appelle tout ‎simplement : Hédia. ‎(‎هادية‎ traduction : celle qui montre le bon chemin)‎


medium_hedia_venise2.jpg
Hasard fatal ‎
Et non fortuit
De quoi lier ‎
Ilots et lunes‎
A mes envies‎



Dans mon recueil Écumes des vers, je m'adresse à Hédia par un lot de questions, intitulé À ma compagne, ‎écrit pour la même occasion en 1993, lui demandant entre-autre :

L'espace que j’occupe dans ta vie, est-il limitrophe au tien ? Superposé ? Ou interactif ?‎

À l'époque, jeunesse oblige, l'espace occupait le temps. Avec l'âge, il s'avère que c'est le temps qui occupe ‎davantage l'espace. Pour ne pas perdre le nord, je remplacerais donc le mot espace par espace-temps. Ainsi ‎non seulement j'épouserais l'esprit scientifique des temps modernes, mais je m'adapterais à cette date cyclique ‎qui est l'anniversaire de mon épouse… et cette fois-ci je reformulerais mon questionnement comme suit : ‎
L'espace-temps qui balise notre vie à deux, est-il partagé ? Fusionné ? Ou partitionné ?‎

J'ajouterais :‎
L'air de ton signe qui attise mon feu, est-t-il mélodique ? Organique ? Ou mélancolique ? ‎

Avant de conclure je dirais à tous ceux et celles qui partagent nativement la même date que ma compagne, ‎soyez lucidement heureux et heureuses, avec elle, comme elle, pour elle, pour moi, pour vous, pour la vie.‎
medium_hedia_portait_3.jpg

                 Harmonie si‎
                 Enchantée, c'est ‎
                 De quoi plaire aux
                 Innombrables
                 Amants à vie

A toi, Hédia, femme de ma liberté, témoin ontologique de ma virtuelle absence, inlassable ‎compagne de route, ‎octave de ma voix grave, riveraine de ma divagation, verseau de mon ‎sagittaire, Ève de toutes mes côtes et de ‎tous côtés, gardienne de mes buts manqués, rivale ‎ludique, propriétaire de mes biens de mille fois rien, foi de ‎ma bonne foi, bonne foi de ma ‎foi, cadence de mon rythme intérieur, accélérateur de mes atermoiements, ‎aimant de mon corps, enzyme de mon âme, phare de ma nuit, palmier de mes dattes, date de ‎mon temps et ‎amour de ma romance à toi... Sois heureuse malgré moi, malgré toi, malgré tout. Soyons heureux, nous deux. ‎
Pour rien au monde, ‎n'oublie pas une chose : tu es Hédia de ma vie…‎
Très bon et multi-heureux anniversaire.‎

A mes aimables visiteurs exigeants, soyez indulgents pour la qualité, non numérique, des photos de Hédia ‎que ‎j'avais moi-même prises à la place Saint Marc, un certain été vénitien en Italie, ainsi que pour l'esquisse au ‎crayon de son ‎portrait, que j'ai dessiné à la hâte (par souci de séduction) lors d'une de nos premières ‎rencontres, elle ‎et moi, un certain été tunisois, en Tunisie‎.‎


RAFRAFI

01:00 Publié dans Primo | Lien permanent | Commentaires (31) |  Facebook | |

vendredi, 16 décembre 2005

Encore un blog de plus!!

Encore un blog de plus!!
Oui, mais pourquoi faire ?
Le réseau n'est-il pas déjà saturé ? Peut-être.
Mais ce qui est certain, c'est qu'un blog n'est jamais de trop dans un monde saturé de silence douteux, de quiproquos sinon de vacarmes martiaux.
L'important c'est quand le blog, en se faufilant dans le net, propage une certaine lueur d'intelligence et de sincérité.
Que les blogs abondent à foison et que cette société de bloggeurs connus et méconnus, réinvestisse l'agora publique, avec comme seule arme à la main, cette lampe diogénique (le blog) afin de détrôner une oligarchie de propagande au profit d'une synarchie du verbe et ce, pour un lendemain plus clair et plus clairvoyant.

RAFRAFI medium_e.des_vers_dessin_2.gif







Dessin de l'artiste Youssef Abdelki (1996)

01:10 Publié dans Primo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |